Apprendre à gérer sa facturation

Pour témoigner d’un minimum de professionnalisme en affaire, il est important de respecter certaines règles courantes qui régulent ce milieu; entre autres il faut établir un système de facturation. Que l’on soit une TPE ou une moyenne entreprise, le règlement prévoit de procéder par facture pour réclamer son dû. Contrairement à ce que l’on peut croire, il ne faut pas nécessairement avoir de grandes connaissances sur le sujet d’ailleurs, il existe un modèle de facture sur Excel qui pourrait vous faciliter la tâche si vous êtes à vos débuts. Tout compte fait, il y a des indices qui représentent les marques d’une facture réglementaire ainsi que des méthodes simples pour faire payer ces factures dans les délais.

Comment éditer une facture conforme ?

L’une des solutions quant à la fabrication de facture c’est de télécharger un modèle en ligne sur Excel néanmoins, voici les étapes de création d’une facture.

  • Nom et adresse du vendeur ou du prestataire de services (raison sociale et siège social pour une société)
  • Numéro individuel d’identification à la TVA du fournisseur (sauf pour certaines factures dont le montant hors taxes est inférieur à 150 euros)
  • Nom, adresse (raison sociale et siège social) du client
  • Forme de la société du vendeur ou du prestataire suivie de sa dénomination sociale
  • Montant du capital social
  • Numéro d’identification et mention RCS suivie du nom de la ville où se trouve le greffe du vendeur / prestataire
  • Diverses mentions relatives à l’état de la société (“en liquidation” par exemple ou “location gérance”)
  • Numéro de la facture (numéro unique basé sur une séquence chronologique et continue)
  • Date d’émission de la facture
  • Date de la vente ou de la prestation de services (si elle est différente de la date d’émission)
  • Pour chaque bien livré ou service rendu, l’indication de la quantité et de la dénomination précise, le prix unitaire hors taxes et tout rabais, remise ou ristourne acquis
  • Taux de TVA applicable ou, le cas échéant, la mention du bénéfice d’une exonération
  • Montant de la TVA à payer
  • Mention “Autoliquidation” pour les opérations bénéficiant de ce régime
  • Mention “Autofacturation” lorsque la facture est établie par le client
  • Date à laquelle le règlement doit intervenir
  • Conditions d’escompte applicable en cas de paiement anticipé
  • Taux des pénalités de retard
  • Montant de l’indemnité forfaitaire pour faire de recouvrement.

Comment faire respecter les dates de paiement ?

Certaines sociétés ne reçoivent pas les paiements à temps pour des raisons d’organisation qu’ils peuvent contrôler eux-mêmes pour faire fonctionner efficacement leurs entreprises. Pour commencer, il faut absolument sortir les factures à temps c’est à dire les préparer et les éditer en avance étant donné qu’on peut se retrouver débordé au moment de distribuer les factures pourtant si elles ont été faites à l’avance on aura qu’à les déposer chez qui de droit. En outre, il convient de communiquer sur les factures en attente de paiement, tous les services effectués doivent être pris en compte dans le montant total de la facture; faire des rappels sans harceler son client par rapport à la date butoir de paiement. L’étape de la communication avec le client ou avec son service de comptabilité peut assurer une certaine fluidité dans le paiement des factures ceci dit, il est primordial d’établir un bon réseau d’échange et de communication avec ce dernier.