Immobilier : faut-il prévoir une hausse des prix pour 2017 ?

Quand l’économie d’un pays qui se portait bien en arrive à se porter moyennement bien on fait vite de se poser des questions en toute légitimité. Il y a quelques années déjà que la vie économique française connaît des perturbations importantes et cette situation ne va pas en s’améliorant puisque la Grande Bretagne a décidé de se retirer de l’Union Européenne. L’annonce de cette décision a fait l’effet d’une bombe dans toute l’Europe mais surtout en France où les anglais constituaient une majorité considérable des activités économiques. En effet, ces derniers avaient largement investi dans le secteur immobilier français qui se trouve bouleversé par ce changement d’envergure. Face à cette condition, on se demande quelles seront les conséquences véritables du Brexit sur l’immobilier en France, mais alors, on se demande surtout si les prévisions laissent présager une quelconque hausse des prix pour l’année 2017.

L’impact du Brexit sur L’immobilier

Les anglais sont des personnes qui aiment un certain niveau de vie, à cet effet ceux-ci côtoyaient les immeubles les plus luxueux de France, déboursant ainsi des sommes incroyables qui profitaient tranquillement à l’économie française. Le fait que les anglais quittent l’Union Européenne affecte donc particulièrement la France c’est d’ailleurs ce qu’indique le site monconseillerimmo.com. Néanmoins, notons que les taux immobiliers étaient déjà assez bas en France avant l’annonce du Brexit; cette nouvelle donnée non des moindres va pousser les banques à proposer des taux les plus compétitifs possibles pour maintenir un certain équilibre au niveau de l’économie. La vente de logements neufs ou anciens est lancée par les établissements monétaires qui espèrent par cette procédure garder la tête hors de l’eau. Au point où on en est penser à une hausse des taux de l’immobilier peut relever de l’utopie.

Les prévisions réelles pour 2017

Malgré le fait que le secteur immobilier soit en pleine crise, on veut bien croire qu’il est possible qu’il y ait une hausse au niveau des taux. En réalité, on ne s’attend pas à une montée énorme, mais juste une montée qui permette de quitter le niveau de très bas que l’on expérimente en ce moment pour atteindre le niveau bas tout court. En d’autres termes, les taux de l’immobilier en France vont augmenter seulement, cette augmentation ne sera pas assez forte pour redresser complètement la barre qui est descendante pour le moment. Les experts expliquent que cette possible inflation réside sur le prix du pétrole qui pourrait prendre une ampleur assez raisonnable pour se répercuter sur le niveau de taux immobiliers qui seront alors en mesure d’arriver à 1,1% en 2017 et 1,40% en 2018. Le fait est que la politique monétaire qui vise à plus de liquidité aux marchés en principe devrait faciliter cette hypothèse d’inflation. Même si on prévoit une hausse modérée en 2017, le taux de l’immobilier montera ce qui implique que ceci est le meilleur moment pour les particuliers de renégocier les termes de contrats avec les banques et autres coopératives monétaires car d’ici deux ans, la situation risque d’être totalement différente.