Ramette papier : guide d’achat pour allier pratique et qualité

L’utilisation optimale du papier permet à une entreprise de gérer les dépenses. Il est donc indispensable de connaitre les différents éléments à cet effet, en l‘occurrence la ramette papier. Celle-ci n’est autre qu’un paquet de papiers. Un paquet peut contenir 125 à 500 papiers. Il existe en outre la boîte de 2500 papiers ; plus économique en termes de dépense et pratique. Mais la durée de stockage plus longue des papiers est susceptible d’affecter leur qualité, étant donné que le paquet reste ouvert.

Les différents grammages de papier et leur utilité respective

Il y a plusieurs catégories de grammage de papier. Chacun convient à un type d’impression donné :

  • Le plus grand en termes de grammages est compris entre 120 et 250g/m². Ce type de papier est utilisé surtout pour les couvertures de dossiers ou les grands aplats. La ramette papier est plus épaisse et plus lourde.
  • En dessous de celui-ci se placent ceux dont l’utilité réside particulièrement dans l’impression des documents de présentation. Leur poids oscille autour des 100 à 110g/m².
  • Le type suivant offre le meilleur rapport qualité/utilisation avec un poids de 90g/m². Une impression recto/verso, qui diminue l’usage à la moitié tout en étant suffisamment opaque pour que les deux pages ne se confondent pas.
  • Le grammage standard de 80g/m² connait une double destination, domestique et professionnelle.

Il existe également des grammages en dessous de 80g/m² dont le grammage écologique, compris entre 70et 75g/m² ou entre 50 et 60g/m². L’emploi de telles ramettes papiers permet une économie d’énergie, d’où leur qualificatif d’écologique. Besoin de conseils pour le choix de vos équipements de bureau.

Les différents formats et catégories de papier

Les formats de papiers sont nombreux, leur appellation commence par la lettre « A » suivi d’un nombre qui croît inversement aux dimensions du papier. La mesure d’un papier A1 est en effet équivalent au double d’un papier A2, celui-ci mesurant le double d’un A3 et ainsi de suite. Les ramettes papiers A4 sont les plus utilisés dans les bureaux car leur taille est la plus propice pour les travaux d’un bureaucrate.

En revanche, un papier de format A3 s’utilise souvent pour imprimer des certificats ou des diplômes. Ainsi, contrairement aux ramettes papiers standards, les ramettes de papiers A3 s’utilisent amplement au niveau des écoles et des instituts de formation.

Quant à leur catégorie, les papiers sont de deux catégories distinctes : le papier offset ou non couché et le papier couché.

Un papier offset est plus résistant. Il s’emploi principalement dans le secteur de la publicité. Très absorbant, le papier retient bien les couleurs, garantissant ainsi une impression réussie.

Un papier couché n’est pas un papier qui couche, ce nom lui vient de la ou les couches de produit lui donnant une caractéristique spécifique : lisse ou mate. Le papier vélin, couramment utilisé est un exemple de papier couché. Employer des ramettes papiers de ce type facilite largement l’impression, et donc très pratique pour une impression de masse.

L’indice de blancheur du papier

L’indice de blancheur d’un papier est mesuré par l’indice CIE. Un indice élevé signifie plus de blancheur. Ce qui améliore la qualité du rendu d’impression. La blancheur classique présente un indice CIE inférieur à 159. La qualité de l’impression n’est pas garantie avec ce type de papier.

Un indice CIE compris entre 159 et 163 indique une blancheur élevée. Opter pour des ramettes papiers de blancheur élevée permet d’avoir une très bonne qualité d’impression avec un bon contraste. Ce qui est encore plus prononcé pour un papier de blancheur extra. Comme son nom l’indique, celui-ci est idéal pour les impressions recto-verso sachant que la blancheur du papier accentue son opacité.  

Avant tout achat, n’oubliez pas de vérifier la compatibilité du papier avec votre imprimante.